IIS G. Baruffi

Foto scuola 2014L’école professionnelle d’agriculture et rurale de Baruffi est située en zone de montagne au nord de l’Italie et se caractérise par certaines particularités du point de vue socio-économique. De plus, l’environnement social local porte des espérances fortes envers l’école en ce qui concerne la formation et l’emploi. Ainsi, cette institution est un acteur privilégié concernant les aspects liés au développement économique dans le respect de l’environnement pour le territoire. Du point de vue du développement durable, l’école a créé les conditions favorables au développement d’une forêt basée sur un territoire montagnard spécifique. Ainsi, les étudiants, à la fin de leurs cinq années de formation, sont capables d’appréhender les problématiques territoriales et de choisir les solutions techniques appropriées dans le respect des sols et de l’environnement.
Une attention particulière est portée à l’étude et à la gestion de la forêt. Cela passe par la reconnaissance des espèces forestières et leurs maladies, l’évaluation de l’exploitation forestière et l’utilisation des outils dendrométriques dans des activités pratiques. A partir de la troisième année de formation, les étudiants acquièrent des connaissances en élevage, avec une attention particulière pour les races locales, les process agro-alimentaires, l’économie et le management des parcs et zones protégées, l’implantation des forêts et le développement des zones montagnardes.

logo quadratoIstituto Professionale: “P. Barbero” – Ormea
Indirizzo: “Servizi per l’agricolturae lo Sviluppo Rurale”
Opzione :“Gestione delle Risorse Forestali e Montane”
Viale A.S. Novaro 96
12078 – Ormea (CN)
Italy
Tel. 0039 0174 39 10 42
Fax 0039 0174 39 68 00
scuolaforestale@barufficevaormea.it    
www.barufficevaormea.it

oooooooooooooo

LA FORET D’ORMEA

fustaia di faggioLa municipalité d’Ormea occupe une superficie de 12 434 hectares, pour une surface forestière de 6.854 ha (55%) dont 48% appartiennent à la commune et 52% aux propriétaires privés.

  • les châtaigneraies (28,5%) qui sont situées dans la partie basse de la vallée, appartenant principalement à des propriétaires privés, sont gérées en taillis. Dans les zones plus fraîches le châtaignier est souvent mixé avec des érables, des frênes, des tilleuls et des ostryers. Sur les pentes les plus ensoleillés, on peut le trouver avec du chêne pubescent et du frêne à fleurs.
  • les hêtraies (environ 32%) sont situées dans les zones intermédiaires. Elles sont généralement détenues par la municipalité et sont partiellement traitées en taillis, partiellement en futaie. A côté du hêtre, en fonction des stations, on trouve d’autres espèces comme les érables, sorbiers, pins sylvestres et sapins pectinés.
  • les parties les plus hautes (surtout le long de la rive gauche du Tanaro) sont composées de conifères (16%). On trouve du pin mugo, du mélèze, du sapin, du pin sylvestre et de l’épicéa (issu de plantation).

L’activité sylvicole est basée sur la production de bois de chauffe. En 2000 a démarré un programme d’exploitation forestière en lien avec un projet de production thermique à partir de biomasse; cet approvisionnement permet d’alimenter une chaudière municipale destinée à chauffer les habitations individuelles d’Ormea. En même temps une association forestière citoyenne s’est constituée pour gérer en lien avec la mairie la ressource forestière du massif.